logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/02/2014

ENTREE EN MAISON DE RETRAITE

C'est un événement !

J'ai eu de la chance :

- d'une part grâce au syndicat où, faisant partie de la commission hébergement j'ai eu à me coltiner le problème des maisons de retraite et à constater certaines améliorations pour la vie des résidents

- d'autre part, en ACO, les journées annuelles « vieillissement et foi » m'ont donné une certaine ossature spirituelle en m'obligeant à lire pas mal de choses, dont les livres de Marie de Hennezel et celui sur la vie en maison de retraite de Claudine Badey Rodriguez.maion de retraite,fauteuil roulant,solidaritémaion de retraite,fauteuil roulant,solidarité

Ce dernier m'a aidée à prendre la décision de rentrer en maison, en m'indiquant qu'il valait mieux la prendre tant que j'avais la possession de mes moyens mentaux, plutôt que d'obliger d'autres à la prendre pour moi. Et Marie de Hennezel m'a appris que partout on pouvait être une petite lumière pour d'autres.

 Il reste que le départ est un arrachement. On ne laisse pas derrière soi 45 ans de vie de relations, d'amitiés solides, sans que ce soit douloureux.

J'ai été très gâtée par l'équipe T.C, par des équipes ACO et syndicales, en trouvant à mon arrivée à la Résidence des Flandres : petites mots écrits par chacune des T.C, plante égayant l'appartement, collecte syndicale permettant l'achat d'un fauteuil  dans lequel je me sens bien.

Mon appartement est agréable, le personnel accueillant. Il me reste maintenant à faire connaissance avec les résidents. Cela se fera petit à petit en participant aux diverses animations.

 Il reste que c'est un changement complet qu'il faut digérer petit à petit : le nombre de personnes en fauteuil roulant est impressionnant !

 Le manque aussi, c'est celui de n'avoir l'Eucharistie que tous les 15 jours. Le manque de prêtres se fait sentir et ici il n'y a plus d'aumônerie depuis 8 mois.

 J'ai heureusement appris que quand l'âge et ses misères empêchaient d'aller vers Dieu Lui, se débrouillait pour venir à nous par d'autres manières : la télé, sa parole, les livres religieux, LA PRIERE, etc.

Quand on n'a plus de maison, DIEU est notre maison.

Je peux dire un grand merci à toutes les amies, à mes neveux, pour l'affection dont je suis entourée.

                                   Suzon

12/04/2013

LUMIERES DE PAQUES

    Lumière .jpg

Lumière de Pâques

Quand je laisse ma responsabilité dans ce groupe d’ATD Quart Monde ou de gardiennes d’immeubles et d’écoles où je suis active, quand je favorise la prise de responsabilité des autres. Après avoir exercé l’animation du groupe depuis quelques années, je vois que des personnes avancent et je pense qu’il est temps, pour moi, de leur laisser la place afin qu’elles puissent s’affirmer. Ainsi pourra se vivre un nouveau dynamisme

 Lumière de Pâques

Quand je suis là, accompagnant les personnes, provoquant leurs initiatives, soutenant leurs démarches, leur permettant de s’exprimer, de s’accueillir sans se juger. leur faisant prendre conscience des transformations de chacune, de la cohésion du groupe, de la joie d’être ensemble et ainsi, valoriser le chemin parcouru/

 Lumière de Pâques

Quand je choisis une autre manière d’être présente : m’effacer, accueillir les initiatives décidées par d’autres, dire mon mot sans l’imposer, susciter une réflexion sur le lien entre ce que nous vivons et notre foi.

 C’est ainsi  que nous pouvons «grandir» ensemble 

 Les transformations perçues sont autant de petites étincelles de vie qui m’invitent à ne pas lâcher.

 Et ces étincelles sont pour nous

LUMIERE DE PAQUES

 Margot  Michèle

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique